Croissement sur la ligne Kashgar - Urumqi dans le Xinjiang

China Trains chinois: plus 50 heures de trajet en quelques photos

Le train est un moyen de transport très populaire en Chine. Le réseau est particulièrement bien développé, et en constante évolution. Le gouvernement s’est fixé comme priorité de généraliser les trians à grande vitesse. Voir cet intéressant article synthétique China’s Railway: Railroaded de The Economist (April 7th, 2012)

J’ai pris le train trois fois depuis mon arrivée en Chine, et je m’apprête à la prendre une quatrième juste après publication de cette article. Cependant, aucun des trois n’est arrivé à l’heure, avec à chaque fois un retard assez conséquent:
- Kashgar – Urumqi, Xinjiang (36 heures, dont 6 heures de retard),
- Kunming – Dali, Yunnan (8 heures, dont 2 heures de retard),
- Dali – Lijiang, Yunnan (3 heures 30 minutes, dont 1 heure de retard).

L’affluence dans les trains est particulièrement importante, et il y a du monde à toutes les étapes: achat des billets, contrôles de sécurité, salle d’attente, accès au quai, et bien sûr à bord. Vous aurez une impression suffisante de l’ambiance à bord en regardant les photos.

Voici cependant quelques caractéristiques intéressantes à souligner:
- Les gares sont généralement en dehors des centre-villes, voir bien à l’extérieur de la ville pour les gares les plus récentes. Ce sont généralement des bâtiments imposant, asseyant la gloire du pays, et du parti au service du peuple…!
- Les billets ne sont mis en vente que 10 jours à l’avance… Il y a donc une affluence importante en permanence aux guichets ! Ne parlons pas de la panique dont j’ai été témoin dans les jours qui précédèrent la « Golden Week », aussi connue sous le nom de « Mid Autumn Holiday », qui est LA grosse semaine de vacances de l’année avec le nouvel an (en février).
- L’accès à la gare est réservé aux détenteurs de billet. Pas d’accompagnement, ni de nuisibles…
- Des énormes salles d’attente concentrent les foules, les quais ne sont accessibles qu’une fois le train prêt à l’embarquement (comme certaines gares aux USA, et pour l’Eurostar !).
- Un agent par voiture vérifie les billets, sauf cas exceptionnels, vous ne pouvez pas monter dans une voiture autre que la votre (les habitués des trains sauront à quel point ceux qui se trompent sont agaçants!).
- Il y a une voiture restaurant (en tout cas pour chaque trajet que j’ai fait, il y en avait une), de la vente ambulante de plats et snacks, et… du téléachat officiel dispensé en direct par les agents du train. J’ai une droit à une démonstration époustouflante, et hurlante, d’une lavette ultra absorbante…
- Enfin, on est en Chine, alors il y a rarement un moment de calme… les gens crient pour se parler, écoute leur musique sur leur téléphone ou joue avec les effets sonores à puissance max, et puis il y a ceux qui téléphone, et ceux qui fument… etc. Et bien sûr les déchets par la fenêtre, et les concerts de crachats… Voir mon billet sur l’incroyable endurance de Chinois pour tenter de comprendre l’ampleur du sujet.

Allez, c’est pas tout ça, mais j’ai un train à prendre moi… le Lijiang – Kunming de 21h43. J’ai une couchette dure de réservée, mais celle du haut cett fois-ci, pour être pénard et pas avoir les gens assis sur ma tronche au réveil!

Sur le même sujet: Changing China seen from the hard seats of a train by Angus Foster, BBC News, Beijing (13 October 2012)

One thought on “Trains chinois: plus 50 heures de trajet en quelques photos

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


8 + = sixteen

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>